Accueil > Publireportage > Energies renouvelables : Total Burkina donne la lumière aux foyers sans (...)
Energies renouvelables : Total Burkina donne la lumière aux foyers sans électricité et avec de faibles revenus grace à AWANGO BY TOTAL
22 octobre 2014

Le Groupe Total a procédé le mercredi 23 janvier 2013 au secteur 51 de la ville de Ouagadougou au lancement officiel de ses lampes solaires AWANGO BY TOTAL. C’est Yentenga, une zone non lotie dont les populations ne bénéficient pas pour l’instant des services de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) qui a servit de cadre à ce lancement. C’était en présence du parrain, Salif Lamoussa Kaboré, ministre des mines et de l’énergie, des premiers responsables de Total Burkina accompagné de représentants du personnel, du maire de la commune de Bogodogo, d’associations bénéficiant de cette technologie révolutionnaire et innovante, et bien sûr des populations de Yentenga sorties nombreuses pour l’occasion.

L’accès à l’énergie est un besoin vital au même titre que l’accès à l’eau où à l’alimentation. C’est aussi un levier essentiel du développement, car l’énergie facilite l’accès à l’éducation, à la communication, à l’information et améliore le confort au quotidien. Aujourd’hui, plusieurs milliards de personnes n’ont pas encore accès à des formes d’énergies moderne et utilisent dans le cadre de l’habitat, des énergies coûteuses et peu efficaces.

C’est fort de ce constat que le Groupe Total a inventé et mis sur le marché des lampes solaires de part le monde. Le Groupe Total est présent au Burkina Faso depuis 1954. Entreprise citoyenne, soucieuse de la protection de l’environnement et engagé depuis plusieurs décennies dans la promotion des énergies renouvelables, le Groupe Total a mis à la disposition des Burkinabè le mercredi 23 janvier 2013 ses lampes solaires Awango by Total.

Awango by Total, c’est trois types de lampes à savoir la S10-d.light qui est une lampe solaire portable. Elle a deux puissances d’éclairage, quatre à huit heures d’autonomie. Elle se recharge au soleil et sur secteur et elle est vendue au prix de 5.500 Francs CFA. La S250-d.light est le deuxième type de lampe solaire. En plus de servir à l’éclairage, elle peut aussi charger le téléphone portable. Dotée de quatre puissances d’éclairage, elle a quatre à cent heures d’autonomie, se recharge au soleil et sur secteur et coûte 14.500 Francs CFA. T-LITE ULITIUM-Sundaya est la troisième type de lampe de Awango by Total. C’est un kit domestique modulaire de un à quatre lampes. Tout comme la S250-d.light, elle peut aussi servir à recharger le téléphone portable. Elle a trois puissances d’éclairage, une autonomie de six à soixante heures, se recharge au soleil et sur secteur et elle est vendue à partir de 28.000 Francs CFA. Les deux premiers types de lampes sont actuellement disponibles dans toutes les stations totales du pays et dans les boutiques et groupements partenaires de Nafa Naana. Le troisième type sera disponible au second trimestre de cette année dans les points de vente ci-dessus cités.

Awango by Total, garantie et sans danger

Les lampes Awango by Total sont des lampes économiques, durable, sans danger, et mobile. Elles sont assorties à l’achat d’une garantie d’un à deux ans selon les modèles. Lors de l’achat, chaque client reçoit un certificat de garantie. En cas de problèmes, le client est invité à se rendre dans un point de vente de lampe Awango by Total muni de sa lampe et de son certificat de garantie. Il lui sera remis immédiatement une nouvelle lampe.

Des lampes écologiques au service du développement

Selon le Directeur Général de Total Burkina, Olivier Lassange, cette stratégie vise à « permettre à des foyers vivant sans électricité, avec de faibles revenus, d’accéder à des solutions solaires photovoltaïques innovantes et fiables ». En lançant cette offre solaire, Total Burkina se positionne comme « le partenaire énergétique du quotidien des personnes n’ayant pas accès à une source fiable d’énergie », a-t-il ajouté. Dans un pays comme le Burkina Faso, où, malgré les efforts du gouvernement, la production électrique reste coûteuse, Total Burkina s’engage ainsi aux côtés des autorités afin de participer à l’effort de développement. « Les besoins énergétiques sont sans cesse croissants », souligne Olivier Lassange, « et seulement 16% de la population burkinabè a aujourd’hui accès à l’électricité ». Avant le lancement officiel, le staff de Total Burkina a organisé une conférence de presse sur le site même du lancement. Au cours de cette conférence, Anne-Françoise Degryck, directrice Commerciale de Total Burkina a déclaré que les lampes Awango by Total fournissent une intensité lumineuse au moins deux fois supérieures à celle d’une lampe à kérosène. « Ces lampes sont solides et sans danger ; elles peuvent être utilisées par toute la famille. Dans un pays où l’ensoleillement s’élève à 3 500 heures par an, ces lampes permettent un accès très économique à l’énergie » a précisé la directrice Commerciale. Pour le parrain Salif Lamoussa Kaboré, cette offre vise à faciliter l’accès des populations périurbaines aux services énergétiques modernes afin d’améliorer leur bien-être, favoriser leur développement et protéger l’environnement. « L’énergie solaire est une énergie d’avenir, inépuisable, écologique et émergente » a souligné le parrain. Au regard des avantages des lampes Awango by Total, chaque citoyen doit donc s’en procurer une sans tarder.

Quelques informations sur AWANGO BY TOTAL

Le Burkina Faso n’est pas le premier pays à bénéficier des lampes solaires du Groupe Total. En effet, le lancement officiel de Awango by Total a eu lieu à Dakar au Sénégal lors de la conférence annuelle Lighting Africa. Cette conférence s’est tenue du 13 au 15 novembre 2012. Avant son lancement officiel, le projet avait déjà été testé au Cameroun, au Kenya, en RD Congo et en Indonésie où plus de 125.000 de ces petits modèles ont été vendu entre 10 et 90 dollars, selon la taille. Avec 3.500 stations services à travers l’Afrique et plus de soixante dix années de présence, le Groupe Total compte investir cinq millions de dollars d’ici à 2015 et espère ainsi écouler 1 millions de lampes à terme et impulser un nouveau business, depuis la fabrication jusqu’à l’utilisation. Après le Burkina Faso, Awango sera progressivement déployé au Cambodge, en Ethiopie, à Haïti, en Birmanie, au Nigeria et en Ouganda.

Bon à savoir sur l’énergie solaire

- Qu’est-ce que l’énergie solaire ?

L’énergie solaire provient des rayons du soleil qui atteignent la Terre. Le premier point important à noter est que cette énergie est présente dès le lever du soleil. De même, bien qu’elle soit plus puissante par beau temps, elle est également présente et utilisable par temps nuageux. En effet, l’énergie solaire tire à la fois partie des rayons directs du soleil mais aussi des rayons diffus à travers l’atmosphère.
L’énergie solaire est définie également comme l’énergie que dépense le soleil par son rayonnement, directement ou à travers l’atmosphère. Dans l’espace, l’énergie cinétique des photons peut être utilisée pour propulser une voile solaire. Sur Terre, l’énergie solaire est à l’origine du cycle de l’eau et du vent. Le règne végétal, dont dépend le règne animal, l’utilise également en la transformant en énergie chimique via la photosynthèse. À l’exception de l’énergie nucléaire, de la géothermie et de l’énergie marémotrice, l’énergie solaire est à l’origine de toutes les énergies sur Terre.

- Avantage de l’énergie solaire

L’énergie solaire est très avantageuse puisqu’elle est propre et inépuisable. En effet, tant que le soleil existera, il continuera de baigner notre planète de ses rayons. La lumière du soleil étant répartie de façon presque homogène sur la surface de la Terre, on peut tirer partie de cette énergie où que l’on habite.

- Comment utiliser l’énergie solaire ?

L’énergie du soleil permet d’éclairer la Terre et de la chauffer. Toutefois, pour pouvoir utiliser l’énergie solaire à d’autres fins, il est nécessaire de la transformer. Ainsi, il est aujourd’hui possible de transformer les rayons du soleil en électricité grâce aux panneaux photovoltaïques. De même, en utilisant des panneaux thermiques, on peut chauffer son ballon d’eau chaude ou même sa maison.

Toutefois, utiliser le soleil en tant que source d’énergie renouvelable étant une activité très récente, force est de constater que les technologies solaires ont encore beaucoup de progrès à faire puis qu’elles ne permettent pas aujourd’hui de convertir toute l’énergie reçue. Ainsi, le rendement des panneaux photovoltaïques varie entre 6% et 16% seulement. Les panneaux thermiques ont quant à eux un rendement plus élevé (proche des 50%) mais il ne suffit toutefois pas toujours à chauffer l’intégralité de l’eau ou de la maison et un système de chauffage d’appoint est toujours installé de manière à pallier aux éventuels manques.

Différents types d’énergie solaire

- Énergie solaire photovoltaïque

L’énergie solaire photovoltaïque désigne l’électricité produite par transformation d’une partie du rayonnement solaire avec une cellule photovoltaïque. Plusieurs cellules sont reliées entre elles sur un module solaire photovoltaïque. Plusieurs modules sont regroupés pour former une installation solaire chez un particulier ou dans une centrale solaire photovoltaïque. L’installation solaire peut alimenter un besoin sur place (en association avec un moyen de stockage) ou être injectée, après transformation en courant alternatif, dans un réseau de distribution électrique (le stockage n’étant alors pas nécessaire).

- Énergie solaire thermique

Le solaire thermique consiste à utiliser la chaleur du rayonnement solaire. Il se décline de différentes façons :

  • en usage direct de la chaleur : chauffe-eau et chauffages solaires, cuisinières et sécheuses solaires
  • en usage indirect, la chaleur servant comme source d’énergie pour un autre usage : rafraîchissement solaire, centrales solaires thermodynamiques

- Énergie solaire thermodynamique

Le solaire thermodynamique est une technique solaire qui utilise le solaire thermique pour produire de l’électricité (ou éventuellement directement du travail mécanique), sur le même principe qu’une centrale électrique classique (production de vapeur à haute pression qui est ensuite turbinée).

- Énergie solaire passive

La plus ancienne utilisation de l’énergie solaire consiste à bénéficier de l’apport direct du rayonnement solaire, c’est-à-dire l’énergie solaire passive. Pour qu’un bâtiment bénéficie au mieux des rayons du Soleil, on doit tenir compte de l’énergie solaire lors de la conception architecturale (façades doubles, orientation vers le sud, surfaces vitrées, etc.). L’isolation thermique joue un rôle important pour optimiser la proportion de l’apport solaire passif dans le chauffage et l’éclairage d’un bâtiment.
Dans une maison solaire passive, l’apport solaire passif permet de faire des économies d’énergie importantes.
Dans les bâtiments dont la conception est dite bioclimatique, l’énergie solaire passive permet aussi de chauffer tout ou partie d’un bâtiment pour un coût proportionnel quasi nul.

-  Historique

L’utilisation de l’énergie solaire remonte à l’Antiquité. Les Grecs allumaient en effet la flamme olympique grâce à un système de miroirs et les rayons du soleil.
Le français Salomon de Caus construit en 1615 une pompe solaire, grâce à l’utilisation d’air chauffé par le rayonnement solaire.
En 1747, Georges-Louis de Buffon expérimente un miroir qui concentre la lumière du soleil en un seul point focal. Il arrive à faire fondre un morceau d’argent (la température de fusion de l’argent est de 1 044 °C).
À la fin du 18e siècle, grâce à une lentille à liquide qui concentre les rayons solaires, Antoine Lavoisier construit un four solaire qui atteint la température de 1 800 °C.

Dans les années 1780, H. B. de Saussure invente un instrument de mesure lui permettant d’étudier les effets calorifiques des rayons du soleil qu’il nomme « hélio thermomètre » ; cet instrument utilise l’effet de serre obtenu par un vitrage placé au-dessus d’un absorbeur dans un caisson isolé ; il créé ainsi un capteur solaire thermique à basse température.

La conversion de la lumière en électricité, appelée effet photovoltaïque, est découverte par Edmond Becquerel en 183923, mais il faudra attendre près d’un siècle pour que les scientifiques approfondissent et exploitent ce phénomène de la physique.
En 1875, Werner Von Siemens expose devant l’Académie des Sciences de Berlin un article sur l’effet photovoltaïque dans les semi-conducteurs.

En 1913, William Coblentz dépose le premier brevet pour une cellule solaire qui malheureusement ne pourra jamais fonctionner. En 1916, Robert Millikan sera le premier à produire de l’électricité avec une cellule solaire, mais pendant les quarante années suivantes, personne ne fera beaucoup de progrès en énergie solaire car les cellules photovoltaïques ont un trop mauvais rendement pour transformer la lumière du soleil en énergie. Le phénomène reste encore une découverte anecdotique.
Pendant l’année 1954, trois chercheurs américains (Chapin, Pearson et Prince) mettent au point une cellule photovoltaïque à haut rendement (9 %) et les Laboratoires Bell construisent le premier panneau solaire mais il était trop coûteux pour être produit en série. C’est la conquête spatiale qui fera réellement progresser l’énergie solaire ; le panneau solaire est le seul moyen non-nucléaire d’alimenter des satellites en énergie, de plus l’énergie solaire est une source d’énergie constante pour les satellites en orbite. En effet, c’est en 1958 qu’a lieu le premier lancement d’un satellite fonctionnant à l’énergie photovoltaïque. L’industrie spatiale investira donc beaucoup de fonds dans le développement des panneaux solaires. C’est la première utilisation importante de la technologie solaire photovoltaïque.

Pendant les années 1970 et 1980, des efforts sont faits pour réduire les coûts de sorte que l’énergie photovoltaïque soit également utilisable pour des applications terrestres. L’énergie solaire connaîtra un second élan au cours du premier choc pétrolier dans les années 1970. Alors que le prix du pétrole augmente de façon spectaculaire, les panneaux solaires photovoltaïques commencent à être utilisés pour la première fois dans les maisons. En effet, en 1973, la première maison alimentée par des cellules photovoltaïques est construite à l’université du Delaware et en 1983, la première voiture alimentée par énergie photovoltaïque parcourt une distance de 4 000 km en Australie. Depuis les panneaux solaires se sont développés lentement. Pendant longtemps, ils ont été considérés comme des sources d’énergies alternatives. L’énergie solaire est de nouveau en plein essor car on prévoit une pénurie de pétrole prochaine, on se préoccupe du réchauffement de la planète et les prix de l’énergie n’ont jamais été aussi hauts. L’énergie solaire devient une priorité pour de plus en plus de pays. Des centrales solaires sont en cours de construction dans le monde entier. Les entreprises investissent également. Les entreprises d’électricité et les gouvernements ont offert des subventions et des réductions pour encourager les propriétaires à investir dans l’énergie solaire pour leur maison. En effet, en 1995, des programmes de toits photovoltaïques raccordés au réseau ont été lancés, au Japon et en Allemagne, et se généralisent depuis 2001.

De nouveaux types de panneaux solaires ont été développés ; panneaux solaires très fins (4 mm d’épaisseur) et flexibles, des peintures solaires. L’objectif est de réduire très fortement le coût de l’énergie solaire.

Légende


  1. Le Directeur Général de Total Burkina, Olivier Lassange, lors de la conférence de presse.
  2. La directrice Commerciale de Total Burkina, Anne-Françoise Degryck, en pleine démonstration.
  3. Le maire de la commune de Bogodogo, Sandaogo Henri Kaboré, a remercié les responsables de Total Burkina pour cette technologie révolutionnaire.
  4. La représentante du Groupement UGF/CDM, Beyumé Bationo, n’a pas tarie d’éloges à l’endroit des lampes Awango by Total.
  5. Selon la représentante de l’ONG « Entrepreneur du monde », l’objectif ici est de répondre aux besoins de cuisson et d’éclairage des familles les plus pauvres en commercialisant des solutions locales, écologiques et économiques.
  6. Au premier plan (de la gauche vers la droite) le parrain Salif Lamoussa Kaboré aux côtés du Directeur Général de Total Burkina, Olivier Lassange.
  7. Les autorités coutumières de Yentenga sont venues apporter leurs bénédictions au projet de Total Burkina.
  8. Le ministre des mines et de l’énergie, parrain de la cérémonie a salué le geste de Total Burkina envers les populations Burkinabè qui ne bénéficie pas encore des services de la SONABEL.
  9. La nuit, voici comment éclairent les lampes Awango by Total.
  10. Sans conteste, les lampes Awango by Total serviront à ces élèves.
  11. Les populations de Yentenga sont sorties nombreuses pour l’occasion.

Par Judith TRAORE, Burkinapmepmi.com





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)