Accueil > Actualité > Intégration dans l’espace UEMOA : Une étude critique pour savoir ce qui a (...)
Intégration dans l’espace UEMOA : Une étude critique pour savoir ce qui a marché et ce qui a échoué
9 novembre 2013

« Renforcer l’intégration pour accélérer la croissance : quelles priorités pour l’UEMOA », la conférence régionale qui a débuté le jeudi 7 novembre 2013 vise à disséminer l’étude sur l’évaluation des gains attendus de l’intégration économique régionale dans les pays de la zone franc. Aussi, cette rencontre va permettre de présenter les résultats de l’étude sur les gains attendus de l’intégration économique régionale.

La commission de l’Union économique et monétaire Ouest africaine (UEMOA) et la fondation pour les études et recherches sur le développement international (FERDI) organisent, du 7 au 8 novembre 2013 à Ouagadougou, une conférence régionale sur l’intégration économique régionale.

Placé sous le thème : « Renforcer l’intégration pour accélérer la croissance : quelles priorités pour l’UEMOA », la conférence régionale qui a débuté le jeudi 7 novembre 2013 vise à disséminer l’étude sur l’évaluation des gains attendus de l’intégration économique régionale dans les pays de la zone franc. Aussi, cette rencontre va permettre de présenter les résultats de l’étude sur les gains attendus de l’intégration économique régionale.

Le ministre de l’Economie et des Finances de la Cote d’Ivoire, Nialé Kaba, a indiqué que cette conférence régionale permet de faire le bilan de ce qui a été fait en matière d’intégration et d’entreprendre des actions pour ce qui ne l’a pas été. « L’action en matière d’intégration est forcement une action concertée. C’est ensemble que les Etats devront tirer les leçons et voir comment aller de l’avant, comment mieux profiter de nos divergences, comment mettre ensemble nos acquis et traduire cela en textes gérant nos Etats », a-t-elle déclaré.

Quant au président de la commission de l’UEMOA, Cheickh Hadjibou Soumaré, il a affirmé que lorsque l’on parle d’intégration, les populations attendent beaucoup. « Vingt ans dans la vie d’une institution c’est beaucoup. C’est pourquoi nous avons voulu avoir cette étude critique pour voir ce qui a marché et ce qui n’a pas marché et voir sur quoi il faut insister d’avantage pour que le processus d’intégration soit une réalité irréversible dans la sous région », a-t-il signifié. M. Soumaré a ajouté que malgré les résultats obtenus, il y a des interrogations qui perdurent. « Avons-nous fait ce que nous aurions dus faire par rapport aux objectifs du traité fondateur l’UEMOA ? Quelle correction devons-nous apporter pour permettre aux économies nationales de prendre leur envole afin d’engranger les gains attendus », s’est-il interrogé ?

Wamini Micheline OUEDRAOGO
rtb.bf




DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)