Accueil > Actualité > Agence de financement et de promotion des PME : Deux entreprises (...)
Agence de financement et de promotion des PME : Deux entreprises bénéficiaires forcent l’admiration
10 septembre 2017
Version imprimable de cet article

A la tête d’une délégation, le ministre en charge du commerce, Stéphane Sanou, a visité le mardi 5 septembre 2017 à Ouagadougou, les réalisations de deux entreprises soutenues par l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFPPME). Il a, à l’occasion, jaugé l’impact de ce fonds sur les entreprises bénéficiaires.

Le gouvernement burkinabè s’est engagé à soutenir l’entreprenariat et l’innovation, considérés comme des alternatives à la problématique du chômage. En témoigne la création de l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFPPME) pour accompagner les projets viables et porteurs d’emplois et de richesses.

En vue de sonder l’impact de cette politique, une délégation du ministère en charge du commerce, conduite par son premier responsable Stéphane Sanou, s’est rendue le mardi 5 septembre 2017dans les locaux de l’Ecole privée de santé Notre Dame du perpétuel Secours (EPS/NDPS) et de la Générale des viandes, deux entreprises bénéficiaires de l’appui de l’AFPPME.

A l’institution sanitaire qui forme des infirmiers diplômés d’Etat, des sages-femmes et maïeuticiens d’Etat et des agents itinéraires de santé et d’hygiène communautaires, le ministre Sanou et ses collaborateurs ont été accueillis par les membres de l’administration et quelques élèves. Ils ont fait le tour des infrastructures réalisées grâce au soutien financier de l’AFPPME à environ 30 millions de F CFA.

Émerveillé par le standing du bâtiment, M. Sanou a fait les éloges du promoteur et directeur général de l’entreprise, Victor Zongo. « Vous avez cru en vos rêves. Vous êtes un exemple à suivre. Nous vous félicitons et vous encourageons à bien mener votre barque », a-t-il réagi. Visiblement ému, M. Zongo s’est dit surpris et honoré par cette visite d’ « hôtes de marque ».

En retour, c’est un message de reconnaissance qu’il a adressé au ministre Sanou et à tous les acteurs de l’AFPPME. « Nous vous en savons gré d’avoir cru en nos ambitions en nous soutenant. Cette visite, un geste de plus, nous réconforte et nous galvanise dans notre vocation de former pour le bien-être sanitaire des populations du Burkina Faso », a-t-il exprimé. Tout en souhaitant bon vent à l’EPS/NDPS, Stéphane Sanou a réaffirmé la disponibilité de son département à l’accompagner dans sa quête de l’excellence.

130 PME financées à hauteur de 2,5 milliards F CFA

Après l’étape de l’infrastructure sanitaire, la délégation a mis le cap sur la Générale des viandes, une autre entreprise qui doit son succès à l’AFPPME. En effet, selon son gérant, Adama Ouena, grâce au financement de cette agence à hauteur de 49 millions de F CFA environ, sa structure a prospéré et affiche un visage beaucoup plus moderne qu’auparavant.

Ce qu’a constaté la délégation après avoir pris le pouls des installations composées essentiellement de containers et de camions frigorifiques dans lesquels sont entreposées des carcasses de viande destinées à la commercialisation. Ces installations pour le ministre Sanou sont impressionnantes. Comme à l’EPS/NDPS, le courage et la persévérance ont été la substance de son adresse aux responsables de la charcuterie. Il leur a, aussi, réaffirmé la disponibilité de son département à les accompagner. Chose qui, aux dires du gérant Ouena, est de nature à les galvaniser. « Nous les remercions vivement. Cela nous motive à innover et à satisfaire davantage nos clients », a-t-il confié.

Au terme de cette visite, Stéphane Sanou a dressé un bilan satisfaisant des infrastructures réalisées grâce à l’appui de l’AFPPME. A ce jour, a affirmé le directeur général de l’AFPPME, Daouda Ouédraogo, sa structure a accompagné environ 130 promoteurs de PME à hauteur de plus de 2, 5 milliards de F CFA. Elle reste, à l’en croire, ouverte à toute entreprise pourvu que le projet proposé soit viable, porteur d’emplois et de richesses.

Le ministre Sanou, lui, a soutenu que les actions de l’AFPPME s’inscrivent en droite ligne de l’axe 3 du Plan national de développement économique et social qui encourage la dynamisation des secteurs porteurs d’emplois et de ressources. C’est aussi, pour lui, une stratégie pour encourager les jeunes à aller vers l’entrepreneuriat.

Joanny SOW
Sala COMPAORE
(stagiaire)
Sidwaya.bf



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)