Accueil > Actualité > Salon des banques et des PME : La IIIe édition en novembre 2017 à (...)
Salon des banques et des PME : La IIIe édition en novembre 2017 à Niamey
6 octobre 2017
Version imprimable de cet article

Parmi la pléthore d’activités annoncées, figurent une conférence inaugurale, des panels, des sessions de formation, des rencontres « B to B », une caravane des PME, un espace projets et coaching, une exposition et une soirée de récompenses. Outre le thème central de l’édition, les panels porteront sur les stratégies de dynamisation des PME en difficultés et les mécanismes de financement des filières et des chaines de valeur, a détaillé Youépéné Hermann Nagalo.

La IIIe édition du Salon des banques et des PME est prévue pour se tenir, du 8 au 12 novembre 2017 à Niamey, en République du Niger. Son secrétariat permanent l’a officiellement annoncée en conférence de presse, le mercredi 4 octobre 2017, à Ouagadougou.

La transformation structurelle de l’économie passe, en partie, par une dynamisation des Petites et moyennes entreprises (PME). Cette perspective est toute la motivation de la création, depuis 2015 dans l’espace UEMOA, du Salon des banques et des PME pour réfléchir à des conditions susceptibles d’améliorer le climat des affaires. En prélude à la IIIe édition de l’évènement, prévu se tenir du 8 au 12 novembre 2017 au Niger, sous le thème : « Climat des affaires dans l’UEMOA : Quelles réformes pour des PME innovantes et performantes ? », son secrétariat permanent a animé, le mercredi 4 octobre 2017, à Ouagadougou, un point de presse pour planter le décor.

Parmi la pléthore d’activités annoncées par le président du Comité d’organisation du Salon, Youépéné Hermann Nagalo, figurent une conférence inaugurale, des panels, des sessions de formation, des rencontres « B to B », une caravane des PME, un espace projets et coaching, une exposition et une soirée de récompenses. Outre le thème central de l’édition, les panels porteront sur les stratégies de dynamisation des PME en difficultés et les mécanismes de financement des filières et des chaines de valeur, a détaillé Youépéné Hermann Nagalo. Il a ajouté que les managers des PME et les représentants des institutions financières vont respectivement bénéficier d’une formation sur le e-commerce et les mécanismes de financement des PME. Pour M. Nagalo, le salon vise, entre autres, à développer la coopération entre PME du Sud, échanger sur leur organisation, recueillir leurs préoccupations et envisager des solutions idoines. De façon spécifique, a-t-il soutenu, le salon est une occasion inédite pour les managers des PME de s’approprier les réformes engagées et de partager leurs expériences.

« Surtout encadrer les porteurs de projets »

Tout en saluant l’initiative, le directeur général du développement industriel, Joseph Zerbo, a signifié que le ministère en charge du commerce l’approuve pleinement et, à cet effet, s’engage à accompagner les promoteurs. Car, s’est-il réjoui, les objectifs du Salon cadrent avec la politique national de promotion des PME. Après avoir justifié le contexte de l’évènement, d’une part, et, annoncé les activités au programme, d’autre part, les conférenciers ont ouvert les échanges avec les journalistes. Quelle sera la particularité de cette édition ? Quel est l’impact des éditions antérieures sur les PME ? Au Burkina Faso, par exemple, environ 90% des entreprises sont des PME alors qu’elles éprouvent des difficultés d’accès au financement. Quelles sont les perspectives pour résoudre cette équation ? A ces interrogations, les conférenciers ont apporté des éléments de réponses. Au sujet de la particularité de la IIIe édition, le président du Comité d’organisation du Salon, Youépéné Hermann Nagalo a annoncé qu’un espace projet-innovant est prévu et sera un cadre idéal d’échanges entre les PME et les structures de financement. De cet espace, a-t-il poursuivi, seront définies de meilleures formules de financement des PME, la pierre angulaire des économies nationales. Toujours au chapitre de l’accès aux crédits, le directeur général du développement industriel, Joseph Zerbo, a indiqué que de nouvelles dispositions sont prévues pour apporter des éléments de réponses à cette problématique.

Le directeur général de l’Agence de financement et de promotion des PME, Daouda Ouédraogo, a plaidé surtout pour un encadrement des acteurs des PME de sorte qu’ils aient les compétences techniques et managériales requises. Concernant l’impact du salon sur les PME, Youépéné Hermann Nagalo a soutenu que les éditions précédentes ont été très bénéfiques pour les participants. Il a clos la conférence par un message d’invite des journalistes à relayer l’information auprès des acteurs des PME, attendus massivement à Niamey, à l’occasion de cette IIIe édition du salon.

Joanny SOW et Adiata KOTRIABIE (stagiaire)
Sidwaya.bf



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)