Accueil > Actualité > Lassiné Diawara transforme le Scimpex en Conseil interprofessionnel des (...)
Lassiné Diawara transforme le Scimpex en Conseil interprofessionnel des entreprises du Burkina !
6 décembre 2017
Version imprimable de cet article

Le Syndicat des commerçants importateurs et exportateurs du Burkina Faso (SCIMPEX) devient le Conseil Interprofessionnel des Entreprises du Burkina Faso (CIDEF). Ce changement de dénomination est intervenu au cours d’une assemblée générale mixte, le jeudi 30 novembre 2017 à Ouagadougou.

Le rapport du bureau sur la transformation du Syndicat des commerçants importateurs et exportateurs (SCIMPEX), vient d’adopter des nouveaux statuts et règlement intérieur passant ainsi de SCIMPEX à Conseil interprofessionnel des entreprises du Burkina (CIDEF).

Le vote des résolutions et la mise en place de nouveaux organes ont été les raisons essentielles de la tenue de l’assemblée générale mixte organisée par le syndicat, le jeudi 30 novembre 2017 à Ouagadougou. Au début de la rencontre, le président de séance a d’abord procédé à la vérification des présences des membres, avant d’aborder l’ordre du jour à proprement parlé. Sur un total de 47, au moins 39 ont répondu présents.

En effet, après avoir fait un rapport du bureau de l’assemblée générale aux membres, le président du SCIMPEX, Lanciné Diawara, a soumis à l’assemblée les nouveaux textes pour amendement. Le Conseil interprofessionnel des entreprises du Burkina Faso (CIDEF) remplace le SCIMPEX et est voté à l’unanimité. Selon le bureau de l’ex-SCIMPEX, la structure dans son ancienne formule était essentiellement axée sur les activités des exportateurs.

Ainsi, avec ce changement, les acteurs ont indiqué que le syndicat va plus loin en prenant en compte les industriels, les services, les télécom etc. Pour le Président reconduit, Lanciné Diawara, il était nécessaire de revisiter aussi bien le fonctionnement de la structure que de procéder au changement de l’appellation Syndicat en déphasage avec les ambitions des membres qui souhaitent offrir une nouvelle impulsion à l’association. « Il était tant que le SCIMPEX se transforme en un organe moderne et adapté à la mondialisation », a soutenu Lanciné Diawara.

L’objectif, selon lui, consiste à doter la structure d’une force de proposition capable de bien représenter les intérêts respectifs des membres, de défendre, de faire accepter les points de vue et de constituer un lobby auprès des autorités publiques.

Pour rendre opérationnel et fonctionnel le CIDEF, les commerçants ont procédé séance tenante, à la mise en place des organes qui le composent. Il s’agit d’une assemblée générale qui est l’instance suprême de décision de l’association, d’un conseil d’administration, et d’un secrétariat permanent pour assurer la gestion administrative et financière. Puis, il s’en est suivi le vote du bureau qui va diriger la structure.

A ce niveau, le bureau sortant a été reconduit dans ses fonctions. Satisfait, le président a remercié les membres avant de réaffirmer la volonté du bureau à faire du CIDEF un "outil incontournable pour l’amélioration du climat des affaires au Burkina".

Josiane W Kaboré (Stagiaire)
Sidwaya.bf



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)