Accueil > Actualité > Financement de l’économie : Amenouve exhorte les pays à accroître la (...)
Financement de l’économie : Amenouve exhorte les pays à accroître la mobilisation des ressources locales
6 octobre 2018
Version imprimable de cet article

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (Brvm) de l’Uemoa a pris part à, Athènes (Grèce), à l’assemblée générale et à la Conférence annuelle du Wfe, la Fédération mondiale des bourses. Ce, pour discuter et arrêter des actions concrètes pour améliorer leurs contributions à la soutenabilité de la croissance mondiale en tirant avantage de la révolution technologique dans un environnement réglementaire en perpétuelle mutation.
Le Wfe compte 70 membres y compris les bourses de Johannesburg, du Caire, de Casablanca, du Nigeria, du Kenya, de Maurice, de Tunis et la Brvm.

Le directeur générale de la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) et du dépositaire centrale banque de règlement (Dc/Br) a animé ce vendredi 5 octobre à Paris, dans le cadre de la 3ème Matinale africaine de la finance organisée le 4 octobre par Jones Day et Paris Europlace, une Conférence sur l’évolution des systèmes financiers en Afrique, autour du thème : « enjeux et défis pour le financement des entreprises et de l’économie », selon une dont Fratmat.inf reçu copie.

Dr Edoh Kossi Amenouve, par ailleurs président d’Africa Finlab dans son allocution, réaffirmé la nécessité d’accroître la mobilisation des ressources locales pour le financement de nos économies, l’utilisation des instruments innovants (Diaspora bonds, Panda bonds etc.). Ainsi que « l’exploitation des nouvelles technologies notamment disruptives, pour améliorer l’inclusion financière et rendre l’intermédiation plus efficiente par la baisse des coûts au profit des consommateurs ».

Au cours de cette conférence, le directeur général de la Brvm a saisi l’occasion pour faire un tour d’horizon de l’évolution de la croissance africaine et des marchés financiers dans un contexte mondial marqué par le renforcement de la croissance aux Etats-Unis, la hausse du dollar américain avec son impact sur la dette africaine, les incertitudes sur les relations commerciales futures entre l’UE et la GB, la guerre commerciale entre les USA et la Chine etc.

Plusieurs investisseurs institutionnels français et européens (Amundi, Rothschild, Natixis, LFPI Asset Management) y ont participé ainsi que plusieurs acteurs du développement durable et du financement des Pme.

Avant cette conférence, la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (Brvm) de l’Uemoa a pris part à, Athènes (Grèce), à l’assemblée générale et à la Conférence annuelle du Wfe, la Fédération mondiale des bourses. Ce, pour discuter et arrêter des actions concrètes pour améliorer leurs contributions à la soutenabilité de la croissance mondiale en tirant avantage de la révolution technologique dans un environnement réglementaire en perpétuelle mutation.

Le Wfe compte 70 membres y compris les bourses de Johannesburg, du Caire, de Casablanca, du Nigeria, du Kenya, de Maurice, de Tunis et la Brvm.

Kamagaté Issouf
Fatmat.info



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)