Accueil > Actualité > Le Premier ministre reçoit des responsables de BNP Paribas
Le Premier ministre reçoit des responsables de BNP Paribas
12 mars 2019
Version imprimable de cet article

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, s’est entretenu, ce lundi 11 mars 2019, avec le nouveau Directeur Afrique Sub-saharienne et Océan indien du groupe français BNP Paribas, Patrick PITTON. L’hôte du jour a profité de la rencontre pour informer le Chef du Gouvernement que le groupe bancaire a réorganisé son état-major en Afrique de l’Ouest. Ainsi, Yao KOUASSI qui préside aux destinées de la BICIAB depuis trois ans est en partance pour la Côte d’Ivoire où il remplace Jean-Louis KOUAME à la direction de la BICICI, alors que ce dernier fait le chemin inverse en rejoignant la direction de la BICIAB.

Monsieur Patrick PITTON, est le nouveau Directeur Afrique Sub-saharienne et Océan indien du groupe BNP Paribas. Dans l’après-midi de ce lundi 11 mars 2019, il s’est présenté au Premier ministre, Christophe Joseph Marie DABIRE, en tant que tout nouveau responsable en charge de l’Afrique Sub-saharienne et Océan indien du groupe français BNP Paribas.

Pour la circonstance, il était accompagné de responsables de la filiale du groupe français BNP Paribas au Burkina Faso à savoir le Directeur général, Yao KOUASSI et la Directrice de la communication, Amssatou MAIGA de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Burkina Faso (BICIAB).

L’hôte du jour a profité de la rencontre pour informer le Chef du Gouvernement que le groupe bancaire a réorganisé son état-major en Afrique de l’Ouest.
Ainsi, Yao KOUASSI qui préside aux destinées de la BICIAB depuis trois ans est en partance pour la Côte d’Ivoire où il remplace Jean-Louis KOUAME à la direction de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie de la Côte d’Ivoire, abrégée en BICICI, alors que ce dernier fait le chemin inverse en rejoignant la direction de la BICIAB.

Les deux parties ont également échangé sur les activités de la BNP Paribas, à travers sa filiale burkinabè qu’est le BICIAB.

« Nous avons des responsabilités particulières au Burkina Faso. Nous travaillons avec l’Etat et pour l’Etat en apportant une part non négligeable de la dette publique qui est émise par l’Etat. C’est un devoir citoyen que nous remplissons bien volontiers car la dette de l’Etat burkinabè est de grande qualité et est très prisée », a-t-il expliqué.
Puis, il a ajouté qu’en termes de coopération bilatérale, la BICIAB travaille avec des grandes institutions d’Etat avec lesquelles elle fait de grands montages financiers.
« Le montage financier le plus récent est une opération avec le Fonds spécial routier avec un don de liquidité en vue de lui donner des marges d’investissements accrus », a-t-il précisé.

Et M. PITTON de poursuivre : « Il est évident que la coopération entre une banque telle que la BICIAB qui est une des banques importantes du pays et l’Etat qui est un des acteurs majeurs va de soi ».

© Gouvernement.gov.bf



Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)