Accueil > Actualité > Caisse de dépôt et de consignations : le premier investissement attendu en (...)
Caisse de dépôt et de consignations : le premier investissement attendu en 2020
3 mars 2020

« La caisse de dépôt a vocation de centraliser les ressources locales à long terme pour deux raisons. D’abord, protéger l’épargne populaire des Burkinabè en la faisant gérer par une institution tierce de confiance qui est l’émanation de la puissance publique. Le second objectif est de canaliser les ressources à long terme pour financer des investissements à long terme dont le pays a besoin », a précisé le DG du CDC. Concernant les secteurs de financement, il a cité la politique du logement, les PME/PMI, les collectivités territoriales et l’énergie.

Le Premier ministre, Christophe Joseph Maire Dabiré, a reçu en audience la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et de consignations (CDC) conduite par son président, Bindi Ouoba et son directeur général, Paul Kaba Thiéba. L’état des lieux des actions menées pour l’opérationnalisation de la caisse était au menu des échanges.

A l’issue d’une audience avec le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, dans la matinée du mardi 18 février 2020, le président de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Bindi Ouoba, a confié que l’organe de gouvernance de la caisse a fait le point des activités réalisées pour l’opérationnalisation de la structure. Il a été reçu en compagnie du directeur général de la caisse des dépôts et consignations, l’ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Le DG a précisé que tous les organes de la CDC, ont été mis en place. « Il faut maintenant l’opérationnaliser. C’est le grand défi que nous allons relever au cours de 2020 », a-t-il poursuivi. Selon M.Thiéba, le programme d’activités de la caisse des dépôts repose sur deux objectifs stratégiques. « Le 1er est de compléter la gouvernance par le recrutement des cadres qui vont animer la caisse. Si Dieu le veut, dans les semaines à venir, nous allons lancer des avis de recrutement dans la presse à cet effet.

Le 2e grand défi pour 2020 est la centralisation des dépôts au titre de l’épargne retraite au niveau de la CARFO et de la CNSS, celles au titre de l’épargne populaire notamment à travers les livrets de caisse d’épargne, les livrets d’épargne retraite au niveau de la poste. Il faut ajouter à cela, les ressources de nos greffiers, des notaires », a-t-il déclaré. Pour M. Thiéba, l’ambition du programme d’activités est de réaliser le premier investissement dans l’économie nationale en 2020. Il a ajouté que, la CDC est la traduction de la volonté du président du Faso de faire en sorte que le financement du développement du Burkina repose sur des ressources locales à long terme, de manière à réduire la part de financement extérieur dans l’économie nationale.

« La caisse de dépôt a vocation de centraliser les ressources locales à long terme pour deux raisons. D’abord, protéger l’épargne populaire des Burkinabè en la faisant gérer par une institution tierce de confiance qui est l’émanation de la puissance publique. Le second objectif est de canaliser les ressources à long terme pour financer des investissements à long terme dont le pays a besoin », a précisé le DG du CDC. Concernant les secteurs de financement, il a cité la politique du logement, les PME/PMI, les collectivités territoriales et l’énergie.

Nadège YE
www.sidwaya.info


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)