Accueil > Actualité > Covid19 : Les micro-entreprises parmi les plus impactées (ONU)
Covid19 : Les micro-entreprises parmi les plus impactées (ONU)
30 juin 2020

"La crise provoquée par le Covid19 a entraîné une dépendance sans précédent à l’égard de l’accès au financement, à l’information et aux marchés", relève ainsi l’ONU. Selon l’enquête, plus de 55 % de toutes les entreprises ont été fortement touchées par la pandémie. Deux tiers des micros et petites entreprises ont déclaré que la crise avait fortement affecté leurs activités commerciales, contre 40 % des grandes entreprises. Un cinquième des PME ont déclaré qu’elles risquaient de fermer définitivement dans les trois mois.

Les petites entreprises sont davantage touchées par la crise économique provoquée par le nouveau coronavirus et celles qui sont dirigées par des femmes et des jeunes entrepreneurs sont parmi celles qui subissent les plus grandes pertes, a indiqué l’ONU à l’occasion de la journée des micros, petites et moyennes entreprises, qui génèrent la moitié du Produit intérieur brut (PIB) mondial.

"La crise provoquée par le Covid19 a entraîné une dépendance sans précédent à l’égard de l’accès au financement, à l’information et aux marchés", relève ainsi l’ONU, ajoutant que les mesures mises en œuvre pour contenir la propagation du virus ont provoqué des interruptions dans la chaîne d’approvisionnement et une chute massive de la demande dans la plupart des secteurs.

Selon l’enquête, plus de 55 % de toutes les entreprises ont été fortement touchées par la pandémie. Deux tiers des micros et petites entreprises ont déclaré que la crise avait fortement affecté leurs activités commerciales, contre 40 % des grandes entreprises. Un cinquième des PME ont déclaré qu’elles risquaient de fermer définitivement dans les trois mois.

Pour créer des emplois décents et améliorer les moyens de subsistance, les petites entreprises dépendent aujourd’hui "plus que jamais" d’un environnement commercial favorable, notamment d’un soutien à l’accès au financement, à l’information et aux marchés. Selon les estimations de l’Organisation, plus de 600 millions d’emplois devront être créés pour absorber la main-d’œuvre mondiale croissante d’ici 2030.

Par L’Economiste.com


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.



DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)