Rechercher le contact d'une entreprise
  Actualité
L’UEMOA envisage la relecture du code minier communautaire
La Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) dont le siège est à Ouagadougou, a entrepris le processus de relecture du code minier communautaire, a appris APA jeudi auprès (...)
Ecobank se proclame première banque de la place dakaroise en 2013
Ecobank-Sénégal, la filiale sénégalaise de Ecobank Transnational Incorporated (ETI), s’est prévalue jeudi, à Dakar, du résultat "le plus important de la place financière" dakaroise au cours de l’année (...)
Total annonce la détection de pétrole au large de la Côte d’Ivoire
Le groupe pétrolier français Total a annoncé jeudi avoir détecté du pétrole en offshore profond au large de la Côte d’Ivoire, qualifiant ce résultat de "très prometteur". "Le puits d’exploration (...)
 Lettre d'information
Inscrivez vous à notre lettre d'information pour recevoir l'actualité de l'entreprise et nos astuces au quotidien
Votre E-Mail:


 Publicité



 Publicité

 Nous suivre sur Facebook



  Publicité

Accueil du site > Actualité > Urbanisation : La municipalité explique le nouveau découpage de Ouagadougou à (...)

Version imprimable de cet article Version imprimable envoyer l'article par mail envoyer par mail Enregistrer au format PDF  

Urbanisation : La municipalité explique le nouveau découpage de Ouagadougou à la population

dimanche 15 janvier 2012, par Burkinapmepmi.com

La commune de Ouagadougou s’est agrandie suite à son redécoupage administratif adopté le 22 décembre 2009 par l’Assemblée nationale. Elle passe de 5 à 12 arrondissements et de 30 à 55 secteurs. Une campagne d’information sur ce redécoupage a été lancée ce 13 janvier dans le 6e arrondissement au secteur 17 de Ouagadougou en direction des populations.

La ville de Ouagadougou est passée de 5 à 12 arrondissements. Pour permettre aux populations de s’approprier cette nouvelle configuration de la ville, une campagne d’information a été lancée vendredi 13 janvier dans ce sens. Pour Simon COMPAORE, maire de la commune de Ouagadougou, « La conquête d’une ville sure et agréable à vivre passe nécessairement par la maîtrise de l’espace. »

Cette proximité contribuera à imprimer une certaine lisibilité aux actions de l’exécutif municipal tout en permettant de mieux cibler les priorités des populations a relevé le maire de la capitale. Le projet de redécoupage répond au souci d’instituer un équilibre entre les entités géographiques et les effectifs des populations selon Simon COMPAORE. Pour le ministre délégué aux collectivités territoriales, Toussaint Abel COULIBALY, qui a procédé au lancement officiel de cette campagne d’information, « Ouagadougou avec 12 arrondissements devient plus apte à répondre aux attentes des populations. » Il a par ailleurs invité les citoyens à accompagner les municipalités dans cet exercice. Avec une superficie estimée à 54 400 ha, la population actuelle de Ouagadougou gravite autour de 2 millions d’habitants. Avec le nouveau découpage, une nouvelle organisation administrative permettra désormais aux citoyens d’être plus proches de l’administration décentralisée. La capitale burkinabè était organisée en 5 arrondissements, 30 secteurs et 17 villages rattachés. Aujourd’hui, elle est structurée en 12 arrondissements, 55 secteurs qui intègrent les 17 villages. Très prochainement, une même campagne d’information sera lancée à Bobo-Dioulasso, 2e ville du pays.

Harouna MARE

RTB



ARTICLES DE CETTE RUBRIQUE
  1. L’UEMOA envisage la relecture du code minier communautaire
  2. Ecobank se proclame première banque de la place dakaroise en 2013
  3. Total annonce la détection de pétrole au large de la Côte d’Ivoire
  4. Les PME/PMI informées des opportunités offertes par l’AFP-PME
  5. Ethiopian Airlines remporte le Prix de meilleure compagnie aérienne de l’année en Chine
  6. L’Afrique perd des fortunes en frais de transfert d’argent depuis l’étranger (ONG)
  7. Afrique du Sud : la banque centrale condamne quatre banques pour violations des règles contre le blanchiment d’argent
  8. L’Afrique invitée à adopter les investissements du secteur privé pour stimuler la croissance
  9. Le ministre de la Justice burkinabè reconnait « la politisation et la corruption » de l’appareil judiciaire
  10. Abidjan, Ouagadougou, Niamey, Cotonou et Lomé reliées par le chemin de fer ?