Accueil > Actualité > Filière riz en Afrique de l’Ouest : Des innovations pour accroitre la (...)
Filière riz en Afrique de l’Ouest : Des innovations pour accroitre la production
1er août 2012
Version imprimable de cet article

Le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) et le Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles (CORAF) ont organisé le jeudi 26 juillet à Ouagadougou, un atelier régional sur le Système de riziculture intensive (SRI). La rencontre vise à définir une approche pour l’intégration de ce Système au niveau des programmes de recherche et de vulgarisation dans les pays de la CEDEAO d’ici à 2015.

Le riz, principale céréale destinée à la consommation alimentaire représente l’aliment de base de plus d’une population. Pour montrer son importance au niveau mondial et rechercher des méthodes en vue d’une exploitation d’un grand potentiel lié à la commercialisation, le gouvernement burkinabé, avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers s’est doté d’une Stratégie nationale de développement de la riziculture (SNDR) qui s’appuie sur tous les maillons de la filière. C’est ainsi que le Programme de productivité agricole en afrique de l’Ouest (PPAAO) a fait le choix de l’approche Système de riziculture intensive (SRI), d’où la tenue de cet atelier régional qui a réuni tous les acteurs de la filière riz, jeudi 26 juillet 2012 à Ouagadougou. Ils se sont penchés sur les différents axes du programme qui seront mis en œuvre au profit de tous les pays membres du PPAAO.

Le ministre délégué à l’Agriculture, Abdoulaye Combari a signifié qu’au Burkina, le riz est d’une importance économique considérable bien qu’il n’occupe que la 4è place après le sorgho, le mil et le maïs. Selon lui, la consommation du riz est en croissance constante, notamment dans les centres urbains et a atteint 19 kg/personne/an en 2010, contre 4,5kg/personne/an en 1960. M. Combari a par ailleurs noté que la demande mondiale de riz progresse en raison de la croissance démographique mondiale, le développement des villes et le changement des habitudes alimentaires. ‘’ Cette innovation du SRI revêt une grande importance.

Avec moins de semences, moins d’eau et moins d’engrais, les agriculteurs peuvent produire du riz avec des rendements moyens de 7 à 9 tonnes à l’hectare soit plus de 50% d’augmentation du rendement’’, s’est t-il réjoui.
Depuis 2001, des essais à petite échelle ont été menés sur le SRI, en Afrique de l’Ouest par des producteurs, des vulgarisateurs et des chercheurs. Les pays concernés sont le Bénin, le Burkina Faso, la Gambie, la Guinée, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo. C’est en 2007 que le Mali a pu étendre le SRI avec des rendements satisfaisants. La directrice du programme de SRI International Network and Ressources Center, Erika Styger qui intervient dans le domaine du riz depuis cinq ans a dit avoir participé à la formation de plus de 500 paysans et les résultants obtenus ont été à la hauteur de leurs attentes. ‘’ Avec cette expérience d’énormes acquis ont été engrangés, raison pour laquelle j’ai tenu à la partager avec tous les paysans d’Afrique de l’Ouest’’, a expliqué Mme Styger.

Pour le responsable du SRI, Gaoussou Traoré du Mali, le but recherché à travers cette innovation technologique est d’améliorer la productivité et la compétitivité des chaînes de valeurs riz en Afrique de l’Ouest. En outre, le Programme de productivité agricole en afrique de l’Ouest (PPAAO) vise à rendre l’agriculture plus productive et durable tout en favorisant l’intégration régionale dans la zone CEDEAO. Les résultats attendus sont entre autres , la validation d’une feuille de route définissant la mise en place d’un réseau régional et d’un cadre d’échanges et de développement plus formel sur le SRI, l’amélioration des connaissances des acteurs sur les pratiques, les réalisations, les faiblesses et les contraintes de mise en œuvre du SRI et les besoins des pays concernant cette innovation.

Afsétou SAWADOGO et Gaspard BAYALA (Stagiaire)
Sidwaya.bf





DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)