Accueil > Espace emploi> Outils - astuces emploi - infos utiles > Que faire de ses mains en entretien ?
Que faire de ses mains en entretien ?
8 novembre 2013

Une fois assis(e) face au recruteur, faites-en sorte d’avoir, toujours, vos mains sur la table. L’idée est de faire comprendre à votre interlocuteur que vous n’avez rien à cacher.

Et vos mains pendant l’entretien ?

Qu’en faites-vous ? Question d’importance puisqu’elle fait référence à tout ce qui touche à la gestuelle et au langage corporel.

Est-il ainsi utile de vous rappeler que 55 % de votre communication est visuelle et passe par les expressions du visage et votre langage corporel (*). Alors pour éviter :

1) Au recruteur de lire en vous comme dans un livre ouvert sans que vous ayez dit un seul mot,
2) De trahir ces stress/trac/timidité que vous avez réussi à vaincre en vous rendant à ce rendez-vous,

Nous vous proposons une liste des 5 bonnes pratiques concernant la place de vos mains pendant un entretien de recrutement !

1) Des mains propres

C’est le minimum : vos mains doivent être propres, vos ongles également. Et si possibles sèches.

Profitez du temps d’attente avant le rendez-vous pour aller les laver et bien les sécher. Pensez à emporter avec vous une serviette d’invités (absorbante) si vous avez tendance à trop transpirer et gardez la accessible dans votre sacoche.

2) Une poignée de main déterminante

Le premier (et peut-être seul) contact physique que vous aurez avec le recruteur est au moment de la poignée de main. Alors faites en sorte qu’il s’en souvienne positivement.

Présentez votre main paume tournée vers le haut dans un geste ample, le bras souple (donc ni trop raide ni trop mou) mais ferme. Ne serrez pas trop la main au moment du geste. Regardez votre interlocuteur dans les yeux en le saluant, souriez et déclinez votre nom. N’hésitez pas à vous entraîner un peu auparavant.

3) Des mains visibles

Une fois assis(e) face au recruteur, faites-en sorte d’avoir, toujours, vos mains sur la table. L’idée est de faire comprendre à votre interlocuteur que vous n’avez rien à cacher.
Vos mains devront donc également toujours accompagner votre posture par leurs mouvements.

4) Des mains calmes

Pour éviter les réflexes nerveux, du type décortiquer un trombone, déchirer en mille morceaux votre ticket de bus (et sans parler se faire craquer les articulations)…posez vos mains sur la table, à plat et faites-les vivre en même temps que vous parlez (voir points 3 et 5 !).

Si vous avez tout de même besoin de vous rassurer en tenant un « doudou » entre les doigts, prenez un crayon papier simple (que vous aurez amené !) dans vos mains. Pas de possibilité de le démonter, les mines sont ultra solides…et en plus il vous permettra de prendre des notes !

5) Des mains utiles !

Vous devez faire de vos mains un outil au service du succès de votre entretien.

- Évitez les bras croisés, signe de repli et de position défensive…
- Évitez de mettre votre main devant votre bouche quand vous parlez
- Seules vos mains doivent être posées sur la table…n’allez pas plus loin. Les coudes sur la table sont ainsi signe d’invasion de l’espace personnel de votre interlocuteur

Au contraire :

- Quand vous parlez, décollez vos mains de la table et ouvrez les, pouces tournés vers le haut, comme signe d’ouverture d’esprit,
- Décroisez les doigts, et utilisez-les également pour ponctuer votre propos, indiquant ainsi votre sincérité.

Nous applaudirons bientôt, des deux mains, votre embauche !

Revolution-rh.com




DE LA MÊME RUBRIQUE...




FINANCES

Devises
Matières Premières

Cours des matières premières fournis par Investing.com France.
Bourses (BRVM)